Education SNEIP CGT

 Mai 2022 : la CGT Enseignement Privé lance sa campagne électorale depuis le Cap d’Agde !

 

Pour lancer la campagne électorale des élections professionnelles de décembre 2022, quoi de mieux que de le faire dans un cadre convivial mais aussi propice à la réflexion et au débat. C’est le défi qu’ont relevé avec brio les camarades de Montpellier en proposant de délocaliser notre Commission Nationale Exécutive et en l’organisant au Cap d’Agde, du 11 au 13 mai. Mission accomplie !

C’est ainsi qu’une centaine de camarades du syndicat et des invité·es (de la FERC et de l’Action Sociale) ont pu se retrouver durant ces trois jours.
Pour débuter, le mercredi après-midi, un groupe a pu assister à une pièce de théâtre, « Marx Matériau », spectacle pédagogique et subversif, proposé par la « Compagnie Nocturne ». Dans un décor vintage, cette pièce est composée d’extraits des œuvres de K. Marx, « une tentative de théâtre à partir des écrits de Karl Marx », selon le metteur en scène. Ce fut surtout un outil de réflexion très intense sur les flux de marchandises, de capitaux et la place du/de la travailleur·se. Pendant ce temps, un autre groupe débattait autour du thème « le syndicalisme, ça sert à quoi ? ».

Le jeudi matin, plusieurs sujets au programme :

  • « mon action en tant que militant·e », sous forme d’un « world café », pour réfléchir sur des thèmes aussi variés que la laïcité, l’égalité professionnelle, la mixité scolaire, la nationalisation des établissements, la démocratie dans un syndicat, faire du syndicalisme unitaire ou encore être un syndicat écoresponsable.
  • une intervention sur le thème de « l’école inclusive, pour qui et pour quoi ? », occasion de rappeler que l’inclusion peut être saisie comme une chance et permettre une meilleure acceptation des différences interpersonnelles, une amélioration du travail d’équipe et du vivre-ensemble, mais avec les moyens de pouvoir la mettre en œuvre dans de bonnes conditions.

L’après-midi fut consacrée à des ateliers, « pédagogie critique et anticapitaliste » ainsi que « les luttes contre les idées d’extrême droite » puis, quand même, aux élections (montage des listes, réseaux sociaux, affiches, documents, vidéos, …), tout comme le vendredi.

Pour l’aspect convivial, karaoké, soirée dansante, bar militant et apéro sur la plage ont été apprécié·es par tout le monde, entre tous ces temps d’intenses réflexions.
Une exposition sur la Commune de Paris (prêtée par les amis de la Commune Gard-Cévennes) et une librairie militante étaient à la disposition de chaque camarade.
Ce fut donc une Commission Exécutive Nationale qui s’est tenue de façon peu conventionnelle pour notre syndicat mais qui aura marqué les esprits et atteint ses objectifs tant elle aura été riche sur tous les plans, intellectuels et humains, nous permettant de réfléchir sur nos pratiques de militant·es, mais aussi de resserrer les liens entre chaque camarade et de conforter notre cohésion. Ce fut aussi l’occasion de faire connaissance avec de nombreux·ses camarades de diverses régions, non membres de notre CEN, leur permettant de dynamiser leur action et pour certain·es, de développer leur « réseau » pour gagner encore en efficacité sur le terrain.
A n’en pas douter, avant une rentrée qui s’annonce d’ores et déjà bien remplie avec les élections professionnelles, nous avons eu l’occasion de lancer notre campagne dans une ambiance constructive et … sans encore trop de pression.
Les camarades de Montpellier y ont grandement contribué. Nous les en remercions.

Maintenant, nous sommes tourné·es vers un seul objectif : confirmer notre représentativité en décembre 2022 !