Femmes mixité Lutte contre les discriminations Société

 Féminisme et égalité : la FERC s’engage !

 

Parce que les thématiques sont nombreuses et que les questions féministes traversent la société et le quotidien des salarié·es et des agent·es, la FERC a décidé de renouveler les journées mensuelles s’associant à une journée internationale.

à partir de ces supports, il s’agit d’alerter sur les conditions de travail et de rémunération des femmes, sur les questions d’éducation, de recherche, et de culture qui construisent les changements de société nécessaires à une véritable et réelle égalité entre les femmes et les hommes.
Le succès de la précédente campagne, qui a dépassé nos espérances, les réactions inattendues qu’elle a déclenchées, nous montrent la nécessité de poursuivre encore, sur d’autres thématiques. Faire réfléchir, informer, bousculer, interpeller, voilà le principe de ces articles, communiqués et visuels que vous retrouverez sur le site, les réseaux sociaux et dans Le Lien.

Régulièrement, nous publierons de nouveau les visuels de l’année passée, ainsi sur le sport féminin en janvier, les femmes et filles de science en février, le travail invisible en avril.
Pour cette nouvelle campagne, vous avez déjà vu passer la Journée mondiale du climat, le 8 décembre, que nous avons choisi d’axer sur l’écoféminisme.
Les inégalités entre les femmes et les hommes sont toujours prégnantes et toujours liées à l’association du patriarcat et du capitalisme : on prend, on utilise et on jette que ce soit un bien de consommation ou le corps des femmes. Une lutte collective permettra des avancées réelles pour les travailleurs et les travailleuses. A l’heure où la CGT s’engage pour une transition écologique respectueuse non seulement de la planète mais des salarié·es, nous sommes toutes et tous concerné·es.

Et ce sera aussi :

  • 24 janvier, journée internationale de l’éducation : des pédagogies féministes et le droit des filles à l’éducation. Enseigner c’est aussi réfléchir à ses propres pratiques pédagogiques, et donc identifier et déconstruire les situations et pratiques sexistes.
  • 4 février, journée internationale de la fraternité/sororité humaine : que met-on derrière ces mots, et pourquoi c’est important de les entendre l’un et l’autre ?
  • 6 février, journée internationale contre les mutilations génitales féminines : 3 millions de filles sont mutilées chaque année.
  • 25 mars, journée de la procrastination : ah !!!! La charge mentale !!
  • 15 avril, journée mondiale des adjoint·es administratif·ves et des secrétaires : très majoritairement féminins ces personnels ont aussi été en première ligne pendant le confinement. Invisibles souvent, elles sont pourtant essentielles au fonctionnement des administrations et établissements.
  • 28 juin, journée d’action pour la santé des femmes : femmes, mères, salariées ou agentes, il y a encore bien du chemin à parcourir pour tenir compte de la santé de la moitié de l’humanité.
Revaloriser le travail du soin et du lien aux autres

La crise sanitaire a permis à toutes et tous de prendre conscience de l’utilité sociale des métiers du soin et du lien. Pourtant, ces fonctions essentiellement assumées par les femmes sont invisibilisées, délaissées et dévalorisées, et c’est d’ailleurs ce qui rend nos sociétés si fragiles. S’il y avait assez de place dans les hôpitaux, si nos aîné·es et les personnes en situation de handicap étaient pris·es en charge dignement, il n’y aurait pas de telles difficultés. Revaloriser le travail du soin et du lien, c’est tirer les leçons de la crise. C’est se donner, enfin, les moyens de construire une société qui fait de l’égalité entre les femmes et les hommes une réalité.
Votre situation nous intéresse ! Répondez à notre consultation en ligne.