Protection sociale Déclarations

 Courrier FERC/Fédération des Services Publics

 

Cher.e camarade,

Depuis le 5 décembre les salarié.e.s sont mobilisé.e.s contre la réforme de retraite par points.
Le secteur de l’enseignement est sur le pont et visible dans la période, ce qui très positif.

Afin que tous les personnels des établissements scolaires de la maternelle à l’université soient mobilisés collectivement, il semble nécessaire de développer partout des assemblées générales réunissant les agents relevant de nos deux fédérations.

Dès le 5 décembre, mais également le 10 et le 17 des établissements et des services de restaurations étaient fermés, cette union dans la lutte doit également se voir dans les établissements scolaires. Nous insistons sur cette forme qui permet ainsi à tous les salariés d’un établissement scolaire de débattre ensemble des modalités d’action et d’arrêt de travail.

Même si ce mois de décembre a fortement déstabilisé le gouvernement cela ne l’a pas encore fait reculer.

Il cède petit à petit face à certaines professions, car il craint une généralisation de la grève face à laquelle il ne pourra pas tenir bien longtemps. C’est pourquoi toutes et tous, nous devons continuer ou rentrer dans un processus de grève reconductible et cesser le travail. Plus vite nous rentrerons massivement dans ce processus, plus vite le gouvernement devra céder. Et nous sommes convaincus que l’union des travailleurs, sur leurs lieux de travail, peut contribuer à généraliser la grève.

Convaincus de la nocivité de cette réforme, de nombreux secteurs se mobilisent ou s’apprêtent à se mobiliser dès cette semaine.

La Fédération CGT des Services publics et la Fédération de l’Éducation, de la Recherche et de la Culture appellent donc l’ensemble des salarié.e.s et agents de son champ professionnel à réunir les conditions pour que chacune et chacun se mobilise par la tenue d’assemblées générales communes, en allant convaincre les agents qui ne sont pas encore dans la grève et à cesser le travail.

La victoire est à notre portée, allons la chercher !