Femmes mixité Lutte contre les discriminations Sport S2E2T SNPJS CGT Communiqués

 Communiqué - Sport : inégalités femmes-hommes, sifflons le hors-jeu !

 

Dans le cadre de sa campagne mensuelle de lutte pour les droits des femmes, la Fédération de l’Éducation de la Recherche et de la Culture de la CGT s’associe à la Journée Internationale du Sport féminin, le 24 janvier 2021 pour dénoncer les discriminations, les inégalités salariales et les violences faites aux femmes dans le sport. En effet, la FERC CGT s’attaque à tous les facteurs de construction des discriminations, qui font système dans les processus de domination des femmes, afin de garantir l’émancipation de tout·es les salarié·es au travail et dans la société par le syndicalisme.

A l’image du reste de la société, le monde du sport est sexiste avec une dimension particulière, celle du rapport au corps. Le sport, comme élément historique de la construction de la virilité, reste encore trop souvent une activité sexuée et genrée dans laquelle les femmes doivent se battre toujours plus pour exister. Elles sont discriminées à tous les niveaux : pratique, compétition, vie et financement des clubs, responsabilités, salaires, occupation des structures, médiatisation, recrutement …
Les femmes sont victimes de violences sexistes et sexuelles dans le milieu du sport : l’année 2020 a vu la dénonciation de nombreux scandales de viols et abus sexuels mais aussi de violences médicales notamment dans les situations d’hyperandrogénie.

Trop souvent encore le milieu sportif est un entre soi masculin qui garantit l’impunité de ceux qui cultivent la domination masculine sous toutes ses formes.

Pour l’égalité femmes-hommes dans le sport, relayons-nous vers la victoire !

Face à ces constats dans le monde sportif, la FERC- CGT rappelle :

  • qu’elle combat le système patriarcal, fondé sur une domination des hommes sur les femmes et toute forme de discrimination.
  • Qu’elle lutte pour l’égalité filles-garçons et dénonce les stéréotypes de genre.
  • Qu’elle revendique une politique publique de sport aidant la pratique féminine.
  • Qu’elle défend l’accès des femmes aux postes de responsabilités dans tous les métiers y compris ceux du sport.
  • Qu’elle revendique l’égalité salariale et professionnelle et la fin de la marchandisation du sport.
  • Qu’elle lutte contre toutes formes de violences sexistes et sexuelles et demande leur condamnation avec l’exigence de réparations.

Montreuil, le 22 janvier 2021