Protection sociale Communiqués

 En lutte jusqu’au retrait !

 

Nous sommes en lutte depuis le 5 décembre contre la réforme de la retraite par points et pour le maintien et l’amélioration du système de retraite solidaire par répartition.

Dans l’éducation, l’Enseignement supérieur, la recherche, la formation professionnelle, l’éducation populaire, le sport, les travailleurs et travailleuses sont en grève. Des AG débattent et décident de la grève reconductible, sur les journées d’appel interprofessionnel national les chiffres de grévistes et de manifestant·es sont impressionnants. 1,8 millions de manifestant·es le 17 décembre partout en France, dans l’éducation il y a eu 3 journées de grève majoritaire en 2 semaines.

Malgré la pression politique et médiatique, le dénigrement systématique des travailleur·euses mobilisés et de la CGT, le soutien populaire est massif. Un sondage paru hier, après les déclarations d’E. Philippe, indique un soutien de 66 % des sondé·es au mouvement en cours : la confiance dans les syndicats pour proposer une meilleure réforme augmente, tandis que celle du gouvernement ne cesse de baisser. Enfin seules 13 % des personnes interrogées déclarent comprendre la réforme de retraite par points portée par E. Philippe et E. Macron.

La détermination est très forte pour faire obstacle à une contre-réforme qui va détériorer les conditions de vie de toutes et tous. Les discussions sur les retraites permettent aussi de mettre en lumière, avec nos collègues, la question des salaires et des revenus beaucoup trop bas, dans un pays qui créée pourtant de plus en plus de richesses.

Alors, pas de trêve, on ne lâche rien !

Si de nombreuses entreprises, services, établissements ferment ou vont fermer pour les deux prochaines semaines, les militants et militantes de la CGT restent mobilisés. Les Unions départementales CGT vont proposer des actions locales en convergence avec les salarié·es qui poursuivent la grève reconductible : AG, diffusions de tracts, manifestations, initiatives festives,… avec un temps fort le samedi 28 décembre. Dès la reprise, nous appelons à organiser partout des réunions et AG pour convaincre nos collègues de se mettre en grève et de faire du 9 janvier une nouvelle journée de grève et de manifestation pour obtenir le retrait du contre-projet de réforme des retraites.

La FERC CGT appelle ses militantes et militants à participer à la construction et à la réussite de toutes les actions locales dans les deux semaines à venir. A les populariser dans les AG, par les listes de diffusion pour inviter un maximum de jeunes, travailleur·euses, retraité·es à les y rejoindre. A préparer dès maintenant la reprise du travail et de la grève en janvier.
Le gouvernement reste sourd et refuse d’entendre la rue, crions plus fort et restons mobilisés jusqu’au retrait !


Montreuil, le 20/12/2019