Elections Élections fonction publique 2018 CGT Educ’Action - UNSEN

 CAPN Assistant·es sociaux·ales - Profession de foi

 

ÉLECTIONS PROFESSIONNELLES de la FONCTION PUBLIQUE

POUR ELLES, POUR EUX, POUR NOUS, LE CHOIX DU COLLECTIF !

du 29 NOVEMBRE au 6 DÉCEMBRE 2018

JE VOTE CGT

AUGMENTER NOS SALAIRES !

  • Début des grilles à 1800 euros net minimum pour tous les personnels et revalorisation immédiate de 400 euros ;
  • augmentation significative et immédiate de la valeur du point d’indice ;
  • abrogation de toutes les formes de rémunération au mérite, dont le RIFSEEP et le PPCR.

AMÉLIORER NOS CONDITIONS DE TRAVAIL !

  • Réduction du temps de travail pour tous et toutes ;
  • des moyens pour une réelle politique de prévention pour le bien-être au travail ;
  • suppression du jour de carence ;
  • des créations de postes pour répondre aux besoins et la titularisation immédiate des précaires sans condition de concours ni de nationalité.

DIPLÔMES, QUALIFICATIONS : ÉMANCIPATION !

  • Une formation initiale délivrant une culture commune et des diplômes nationaux ;
  • des diplômes permettant l’insertion professionnelle et le libre choix des poursuites d’études ;
  • reconnaissance des qualifications, des diplômes dans les grilles salariales.

GAGNER L’ÉGALITÉ FEMMES-HOMMES !

  • Égalité salariale et suppression des discriminations dans le déroulement des carrières : fin du plafond de verre ;
  • lutte contre les violences sexistes et sexuelles au travail ;
  • mise en œuvre d’enseignements qui déconstruisent les préjugés de genre.

Assistant·es sociaux·ales : un statut à reconnaitre, une expertise à défendre

Reconnaissance professionnelle et conditions de travail : 2 urgences pour nos services

STATUTAIRE ET INSTITUTIONNELLE

  • Exigeons une vraie catégorie A !
    • ASS : indice majoré : 634 - traitement net à 2935 €
    • ASP : indice majoré : 745 - traitement net à 3 449 €
  • Défendons nos fonctions et responsabilités : respect de l’indépendance, de la liberté d’opinion et d’expression des ASS et du droit à s’opposer aux ordres illégaux ou contraires à l’éthique.
  • Refusons la rémunération au mérite et l’individualisation du traitement = abrogation du régime indemnitaire (RIFSEEP).
  • Pour une équité et une transparence dans les affectations, revendiquons le passage en commission administrative paritaire académique (CAPA) du mouvement intra-académique.

PROFESSIONNELLE

  • Une déontologie non négociable
    • refus des dérives sécuritaires et du contrôle social des publics ;
    • défense du secret professionnel, garant du respect de la vie privée et de la dignité des personnes.
  • Exigeons le financement de :
    • formations ;
    • d’espaces de réflexion professionnelle et d’analyse des pratiques
    • du CAFERUIS, permettant l’accès aux postes d’encadrement dans la fonction publique et l’associatif.
  • Revendiquons une formation commune et transversale avec les autres personnels.
  • Défendons notre expertise professionnelle :
    • conseil social à l’institution ;
    • contribution aux différentes commissions et instances ;
    • élaboration d’actions collectives.

CONDITIONS DE TRAVAIL

Exigeons :
-  un nombre d’établissements, d’étudiant·es et de personnels par collègue en adéquation avec les missions, des secteurs géographiques cohérents ;
-  le respect de la durée légale de travail ;
-  le remboursement des frais réels de déplacement
-  des équipements et locaux adaptés à nos fonctions
-  un service de médecine de prévention, au vu des risques psycho-sociaux majeurs auxquels sont exposés les travailleur·euses sociaux·ales.

Pour un service social reconnu et un véritable service public de l’Éducation Nationale, votez CGT !

  • La CGT revendique un service social dans le 1er degré.
  • La CGT exige que la protection de l’enfance soit un axe national prioritaire des politiques publiques.
  • Aucun enfant ne doit être mis à l’écart sous prétexte de majorité ou de nationalité.
  • L’expertise du SSP doit être prise en compte dans l’élaboration de la politique d’action sociale et de la prévention des risques psycho-sociaux
  • Pour un accompagnement social répondant à la précarisation des situations des élèves, étudiant·es et personnels exigeons des créations de postes.