Extrême droite Société

 Assemblée générale annuelle de VISA

 

L’assemblée générale annuelle de l’association VISA (Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes) s’est déroulée le samedi 25 juin 2022 à Paris. De nombreux syndicats de la CGT, de la FSU, de Solidaires et de la CNT y étaient représentés, dont la FERC CGT, adhérente depuis plusieurs années à l’association.

L’assemblée générale de VISA a commencé par un hommage à Chantal Aumeran, militante historique de VISA, décédée le 1er juin 2022.

L’AG s’est poursuivie par le traditionnel bilan financier et organisationnel, très positif encore cette année puisque la santé financière de VISA est très bonne, en grande partie grâce au nombre toujours plus croissant de syndicats adhérents (126 fin 2021).

Le développement et la croissance de VISA se font aussi au travers de la création de plusieurs antennes départementales : si VISA 13, VISA 34 et VISA 29 existent depuis plusieurs années, VISA 66 a été créé en 2021, et le 1er semestre 2022 a vu la naissance de VISA 14, VISA 09, et VISA 38. Des discussions unitaires sont actuellement en cours en vue de la création de VISA 35, VISA 76 et VISA 86 et dans d’autres départements.

Concernant le bilan d’activité pour 2021-2022, VISA a réalisé 42 interventions dans des congrès ou AG de syndicats, ainsi que 29 formations auprès d’équipes syndicales.

Une initiative commune ACRIMED/VISA a rassemblé 600 personnes sur la thématique médias et l’extrême droite, le 12 février 2022 à Paris.

Début 2022, VISA a sorti la brochure S’armer contre l’extrême droite qui a été tirée à 15 000 exemplaires dont 13 000 exemplaires ont été vendus. Parallèlement 2 dossiers VISA (N° 10 et 11) ont été réalisés, plusieurs articles et communiqués avant l’élection présidentielle, un article sur Zemmour. Une déclaration de 85 syndicats entre les deux tours de la présidentielle est sortie à l’initiative de VISA. Une nouvelle série d’affiches A3 et A2 à 40 000 exemplaires est disponible gratuitement.

Enfin, soulignons que VISA est présente dans le collectif Droits des femmes contre les extrêmes droites qui se réactive depuis quelques mois.

L’AG de VISA a ensuite pris le temps nécessaire à un débat sur l’actualité de l’extrême droite en France, en grande partie occupée par les résultats de l’extrême droite à l’élection présidentielle ainsi qu’à l’entrée de 89 député·es RN à l’Assemblée nationale, ce qui est une catastrophe.
En effet, avec 89 député·es, le RN va empocher près de 10,3 millions d’euros de dotations publiques par an ce qui va certainement lui permettre de rembourser sa dette. Et avec plus de 300 attaché·es parlementaires, la professionnalisation du parti est en marche. Ces 2 éléments changent la donne car ils peuvent permettre au RN d’accomplir enfin son projet de normalisation et de favoriser son accession au pouvoir, la présidentielle de 2027 étant plus que jamais dans son viseur. La plus grande vigilance reste donc de mise et l’action syndicale unitaire et antifasciste sera décisive.

Pour finir, l’AG de VISA a adopté à l’unanimité les 2 grandes perspectives suivantes :

  • 1er trimestre 2023 : États généraux de VISA. Réflexion sur le fonctionnement national et local de VISA dans un contexte de crise de croissance de l’association et pour répondre au développement exponentiel des VISA locaux.
  • 2e trimestre 2023 : Rencontres Syndicales Antifascistes. S’adresse à tous les syndicats : Quelle est la place du mouvement syndical dans la lutte antifasciste ? Ateliers et débats sur plusieurs thématiques et meeting de fin avec les responsables des organisations syndicales nationales.